Hier matin, nu dans mon canapé, je me suis offert une petite méditation comme je n'en avais plus fait depuis quelque temps, autosoins du troisième niveau de Reiki oblige. Et puis, comme j'étais bien et que je m'aime bien, je me suis autorisé ma première tentative d'ascension pour voir mes guides.

Pourquoi pas moi? Hein? Dis voir?

J'ai déployé mon chakra racine jusqu'au tréfonds de la terre (c'est comme ça qu'on m'a dit de faire). Puis étendu mon chakra couronne (Tu sais faire toi étendre ton chakra couronne?). 

J'avoue, chu un peu une chochotte, alors j'ai un peu peur. Cette peur que je connais depuis que j'ai mis le pied gauche dans l'ésotérisme et que je tente de découvrir encore et encore. La curiosité finit par vous emmené sur de drôle de chemins.

Je me présente au pied du merveilleux Cèdre que nous avons dans notre copropriété. Cet arbre est majestueux. Je l'adore depuis le début. Je suis allé le voir plusieurs fois. Il est situé sur un croisement de réseau sacré (oui, je ne t'ai pas encore raconté ici, mais je fais aussi un peu de géobiologie). Il l'utilise bien, le majestueux.

Et je commence mon ascension. Je grimpe en colimaçon sur cet arbre. Pourquoi pas? Plus rien ne m'étonne aujourd'hui. Je rappelle pour celui ou celle qui l'aurait oublié, je ne fais pas ça en vrai hein. C'est une méditation. Tu imagines les voisins qui me verrait grimper dans l'arbre de cette façon? 

La montée est longue. Je traverse les nuages. C'est très jolie.

Je passe la tête au dessus de la couche nuageuse. Je suis bien. Apparaît un village de type Marocain. Très blanc. Très beau. Très lumineux, avec plein de petites maisons cubiques, dont une plus grande au dessus des autres. Oui, oui. C'est étrange, mais si t'es sur ce blog, tu dois t'y attendre un peu.

Je suis fusillé. Fusillé par un énooorme frisson qui me parcours de haut en bas, à vaciller sur ma position (assise donc). Cette sensation a été très surprenante, belle et agréable. Seulement, j'ai perdu pied et le file de mon voyage, tellement la sensation a été intense. Ensuite, tout s'est emmêlé. J'ai vu des gens (qui me tendaient un bol avec bienveillance, pour l'un d'entre eux). Il s'est passé une multitude de chose que j'ai oublié tellement j'ai été déstabilisé par mon arrivée.

Le temps terrestre s'est étendu. J'ai fini par basculé sur le flan pour m'endormir avec les quelques photos souvenirs que j'avais gardé de cette expérience.

Je me suis réveillé, une heure plus tard, un peu abasourdi par ce qu'il s'était passé. Je ne tire rien de cette expérience, juste peut être que je peux le faire.