Hier après midi, comme il m'arrive parfois, je suis allé harmoniser une chambre. J'en avais déjà fait l'expertise, y'avais plus qu'à finalisr. Comme le demeure visée n'était pas très loin de ma tanière, je m'y suis rendu, non pas sur mon balaie magique, mais avec mes deux pieds non moins magique puisqu'ils me permettent de me rendre d'un point A à un point B sans une goutte d'essence.

Pour harmoniser cette chambre, j'avais besoin de deux beaux pieux en bois de deux mètres chacun. Autant dire que je ne suis pas passé inaperçu, moi qui aime voyager incognito.

Puis, me voilà en attente devant la porte de ladite demeure, mes deux pieux dans la main, (le troisième étant, lui, resté bien au chaud. Mouarf).

Voilà que se meut (comme disait Marguerite), vers moi, une camionnette. Elle s'arrête à ma hauteur (un mètre quatre vingt environ). Son pilote descend la fenêtre et me dit:
- "Vous allez chasser le vampire?"
- "Oui, lui dis-je, il faut bien que quelqu'un s'en occupe".
- "Bonne chasse, me rétorqua-t-il interloqué, mais souriant".

Fin de l 'histoire?

Et bien non.

Cette nuit j'ai fait des rêves à la limite du cauchemardesque. Je me suis réveillé régulièrement. J'étais taciturne. Je savais, mais j'ai eu la flemme de me lever.
Je savais que je n'étais pas tout seul.

Ce matin j'ai interrogé mon amie Toinette:
- "Dis Toinette, tu crois que j'ai un fantôme avec moi?"
- "Évidemment, me répondit-elle agacée."
- "Pffff. Et c'est qui?"
- "Devine??"
- "Le chauffeur de camionnette?"
- "Et voilà. Tu gagnes mille euros et le droit de faire une prière avant d'aller bosser ce matin."

C'est pas une vie d'être apprenti sorcier.