Tu ne le sais pas encore parce que je n'en ai pas parlé ici, mais je fais de la géobiologie depuis peu. Si tu ne le sais pas, la géobiologie, c'est une pratique qui permet de mettre le vivant en lieu sur lors de ses stations statiques. C'est un peu succinct, mais bon.

Depuis quelques temps, j'ai un couple d'amis (oui. J'ai des amis. Et même des amis très moldus en plus), qui m'a demandé de jeter un coup d'oeil dans leur chambre et dans leur salon. Ce que j'ai fait ce samedi.

Rien de bien exceptionnel. Un noeud Hartmann sur le lit et le canapé ou est mon ami une grande partie de sa retraite, un curry dans le salon à gérer et un croisement grand diagonal sur le fauteuil de sa femme.

Et qu'est ce que ça a à voir avec le titre de cette note? Ben j'y viens.

Quand nous sommes rentrés dans le salon avec Madame Enzo, nous ne nous sentions pas super bien. Taux vibratoire de la pièce pris, c'était pas jojo. Six mille. C'est faible pour une pièce à vivre. J'interroge Toinette (Toinette c'est mon antenne de Lecher. Je l'adore celle-là). Elle me dit qu'il y a du monde par ici. Du mi-mort. Outch. Mais c'est qui? C'est James? Oui. C'est James.

James était un de leur chat. Le plus sympa des deux. Celui qui venait se poser sur tes genoux pour ronronner quand tu leur rendais visite. James est mort il y a une petite quinzaine de jour du'un paralysie du train arrière.

Je propose à Madame Enzo de le faire monter. Elle est pas fan du truc, mais aimait bien James, alors elle se plie à l'exercice.
On a rien. Pas de bougie, pas d'encens, mais bon, on va pas le laisser comme ça.

On s'assied au milieu du salon face à face. On se donne les mains. On ferme les yeux. Et j'oeuvre. J'appelle mes cinq copains et leur demande de bien vouloir s'occuper de notre chat.

J'interroge Toinette. Le taux vibratoire est remonté. C'est pas satisfaisant, mais bon, il s'est passé quelque chose.

Nous partons.

Arrivés au portail de la copropriété, Madame Enzo m'informe qu'elle pense qu'elle est en train de ramener James. Que le fourbe s'est accroché à elle. Elle a mal à l'épaule droite. Devant. Bon. Pas de panique. Je pense que ce n'est pas ça.

A la maison, Toinette se balade sur ma vieille compagne. Et bing. James est là. Pas à l'épaule mais au niveau d'un tibia. Étrange tout de même.

On allume une bougie blanche, de l'encens. On s'installe, se concentre. Je donne quelques directives à ma contaminée préférée pour qu'elle ne soit pas que spectatrice.

Les mains, les yeux, la prière. C'est fait. Toinette est formelle. James n'est plus là. Cette fois ci, il est bien parti.

Je jette un oeil sur la belle enveloppe éthérique de ma douce compagne. Il y a un trou. Normal. Je comble.
Fin de l'alerte.

Tout rentre dans l'ordre: Madame Enzo retrouve son épaule. James est dans la lumière.